Germain

GERMAIN (Tome 3 – Les Crèvecoeur)CV1_Les_Crevecœur_Germain_EPUB

Version papier : La Bourdonnaye (France) | Amazon (France) | Fnac (France) |
Version numérique: La Bourdonnaye (France) | Amazon (France) | Didactibook (France)| Archambault (Canada) |

CE QU’ILS EN DISENT:

« Rarement, je tombe sur des perles. Ces perles sont des livres qui m’interrogent, me marquent durablement. La saga des Crèvecœur en fait partie. » (Des Livres au Feminin)

“C’est vraiment un plaisir exquis que de lire des ouvrages aussi bien écrits et dans lesquels les émotions sont si perceptibles par les mots que le lecteur se trouve bouleversé par ce qu’il découvre”. (Blog Boulimie Livresque)
“Une histoire surprenante et inattendue (…), un récit poétique, une plume tout en douceur qui nous embarque dans un univers de secrets de famille” (Blog Sariah’Lit)

L’HISTOIRE :

Le tome 3 de la saga des Crèvecoeur s’ouvre en 1940, juste au moment où les Allemands envahissent Paris. Drancy, et plus particulièrement l’usine Bertram, sont alors réquisitionnés pour les besoins de la guerre et Germain va se retrouver au milieu de la tourmente et des drames de la Seconde guerre mondiale. Sa passion pour les chaussures féminines est mise à rude épreuve dans cet univers où règnent l’ambition masculine et l’absence de toute règle morale. Germain ne sortira pas tout à fait indemne de cet épisode historique, mais c’est sans doute à ce prix que sa vocation pourra trouver le nouveau souffle dont elle a tant besoin. Ce tome 3 est également pour notre héros un retour aux sources puisque c’est à Bayeux qu’il décidera de continuer sa carrière pour devenir le chausseur glorieux dont les femmes de France raffoleront. Mais retourner chez soi, c’est aussi faire face aux secrets de famille qu’on a voulu oublier et chercher à trouver sa place dans une histoire parentale qui nous hante.

Ce tome 3 est un livre clé qui pose bien des bases pour le dernier volet de la saga qui s’intitulera Raphaël. Il plonge dans l’intimité de notre héros en le confrontant non seulement à ses incertitudes, mais surtout au monde extérieur en forçant notre héros sensible et torturé à ouvrir un coeur qu’il tient délibérément fermé. L’Histoire avec un grand H pénètre dans l’histoire du  roman pour mieux secouer ces êtres qui sont destinés à une vie remarquable.

LES PERSONNAGES :

Germain :Ferragamo cliente

Notre héros n’est plus ce jeune homme innocent dont nous avions suivi les aventures dans le tome 2, Romain. Il a mûrit, il s’est accompli dans l’usine Bertram et il est parvenu tant bien que mal à se sortir de la malédiction qui pesait sur son nom et à ressentir cette normalité qui lui faisait tant défaut. Mais avec la guerre, Germain va, pour la première fois, voir sa passion mise en danger. Il sera obligé, malgré lui, d’écarter ses ambitions artistiques pour se mettre au service de l’ennemi. Cette privation de liberté va avoir pour conséquence d’accroître ce sentiment d’urgence qu’il a en lui à accomplir sa destinée et à survivre, afin de devenir celui qui va changer le monde des femmes.

À travers l’occupation allemande, Germain va aussi renouer avec les angoisses de son enfance, notamment celle de vivre sous le joug de la folie d’un autre et d’être à la merci d’un ennemi imprévisible. Ce n’est que poussé dans ses retranchements qu’il parviendra à faire face à sa fragilité d’homme et à se laisser enfin aller à un peu de sentimentalité. Car Germain est aussi un homme avant d’être un chausseur, un homme qui a du mal à ouvrir son coeur et à montrer son véritable visage aux femmes qui l’entourent. Notre héros parviendra-t-il à se faire aimer un jour ou sera-t-il condamné à vivre derrière le visage d’un chausseur de génie ?

Karl Erlmann

Non, vous ne rêvez pas: vous avez bel et bien rencontré ce personnage dans le tome 1 des Crèvecoeur, Édith, sous les traits du notaire qui révèle à Raphaël l’existence de ce père mystérieux. Dans ce volet, on comprend enfin pourquoi Erlmann avait décidé de garder le secret de sa rencontre avec Germain lorsque Raphaël lui demande l’origine de l’amitié qui le lie à son père. En 1940, Karl Erlmann fait partie des dirigeants nazis qui ont envahi l’usine Bertram. Il forme un couple tyrannique avec le Commandant Diehl, pour qui il travaille comme interprète, et tous les deux font régner la terreur dans le fief de Félix Bonhommie, contrôlant de façon quasi obssessive le personnel et la comptabilité de l’usine. Jusqu’au jour où, à son grand désespoir, Germain découvre le talon d’Achille du chef nazi et décide de retourner la situation à son avantage. Mais faire un pacte avec le diable peut aussi nous mener un peu trop loin…Rafle Vel d'hiv2

Hanna Majewski :

Dernière née de la famille de Marcel Majewski, la petite fille qui rêvait de chaussures de princesse a bien grandi. Des cheveux noirs, des yeux clairs et un air rebelle, elle a beau être la plus jeune après quatre garçons, rien ne lui fait peur. Mais Hanna est aussi la fille d’une famille juive, à une époque où l’on chasse et l’on extermine ceux qui ont le malheur de porter l’étoile jaune. Le destin d’Hanna et de sa famille va croiser celui de Germain et bouleverser la vie de ce dernier à jamais, non seulement dans ce tome mais aussi dans le suivant à travers une boîte aux trésors que l’on déterre pour mieux la cacher à nouveau. Mais chut, j’en dis déjà trop…

Hanna fait partie de ces personnages qui ont pris une place fondamentale dans l’histoire des Crèvecoeur à mesure que j’écrivais le roman. Comme Germain, je me suis prise d’amitié pour elle et il m’a été impossible de la laisser Rue des Rosiers. Le tome 3 et 4 des Crèvecoeur vous racontera l’histoire de cette petite fille qui, elle aussi, prise dans la tourmente de l’Histoire, a le culte des secrets.

Balantine Dumas :

Balantine est l’employée d’Irène Rodriguez, l’une des clientes les plus fidèles de Germain. Cette jeune fille d’une vingtaine d’années tombe amoureuse de notre bottier, de son magasin et de l’univers magique qu’il propose à toutes celles qui passent le pas de sa porte. Comme lui, elle a la fragilité ce ceux qui n’ont pas toujours eu une enfance heureuse et elle cherche, derrière le regard de Germain, une fuite et un prince charmant qui pourrait la sortir des tourments de son existence. Tantôt femme séductrice, tantôt enfant frêle et perdue, Balantine va confronter Germain a un aspect de lui-même qu’il se force à ignorer: sa propre sensualité.

Derrière Balantine, c’est le rêve que procure la chaussure qui est aussi ici exploité à travers son personnage. Quelle petite fille malheureuse n’a pas rêvé de trouver, comme Athéna, Cendrillon ou Dorothée, la paire de chaussure magique, exactement taillée pour son pied et qui lui ouvrirait les portes d’un bonheur qui rimerait avec fortune et amour. Pour Balantine, Germain incarne toutes ces chaussures merveilleuses et tous ces espoirs si bien qu’elle décide de tout faire pour le séduire  puisque son bonheur, ou l’illusion qu’elle se fait du bonheur, en dépend.  Germain se laissera-t-il aller pour devenir le prince charmant d’une seule femme ?

LES LIEUX DU ROMAN :

Paris :amours interdits

Lorsque la guerre éclate en 1939, Paris n’est plus cette ville magique où le destin de Germain se fait, mais bel et bien le théâtre d’un drame humain. Germain vit en effet Rue des Rosiers, épicentre du quartier juif où bientôt des milliers d’habitants vont disparaître. Il travaille également à Drancy, non loin de la gare, où les nazis vont s’adonner à un traffic humain des plus révoltants. L’usine Bertram elle-même se voit convertie aux besoins de l’armée allemande et transformée en une usine militaire où Germain joue, bien malgré-lui, un rôle indispensable. Paris ne fait donc plus rêver Germain : elle est cette ville piège qu’il faut absolument fuir avant que l’Histoire n’empêche son destin de s’accomplir. Germain reviendra-t-il un jour à Paris triomphant ? Le tome 4 nous le dira…

Bayeux :

Bien malgré lui, Germain se voit forcé de revenir dans la ville de son enfance. Par un coup de destin inouï, il se retrouve aux premières loges lors du Débarquement de juin 1944 et il assistera aux joies de Libération avant tout le monde, libération qui sera aussi la sienne puisque c’est grâce à cet épisode historique que sa carrière prendra un nouveau tournant. Mais ce retour aux sources est aussi un retour vers le passé, vers l’histoire des Crèvecoeur et des secrets de sa famille et surtout vers cette maison mystérieuse de la rue St Malo qu’il lui faudra reconquérir pour devenir cet homme auquel il aspire tant.

Bayeux devient dans ce volet un lieu de retrouvailles, mais aussi un lieu de rencontre où tous ceux qui veulent voir, séduire, utiliser ou aimer Germain peuvent le retrouver. Qu’il s’agisse de ses ennemis, de ses conquêtes, de ses clientes, de son passé ou de son avenir, Germain devient le point central vers lequel bien des âmes en peine gravitent. Tout se joue à Bayeux, une petite ville qui étouffe notre héros aussi bien qu’il le libère. Car finalement, Germain est bien prisonnier de lui-même, avant d’être prisonnier du monde qui l’entoure.

LES THÈMES DU ROMAN  : 

La chaussure féminine :

C’est l’autre grande héroïne de la saga des Crèvecoeur. Ce troisième volet se déroule entre 1939 et 1950, à une époque qui connaît d’abord les restrictions financières pour ensuite, au contraire, voir la frivolité s’installer. Les chaussures de l’époque chaussures 1950 bissuivent cette évolution économique et oscillent, elles aussi, d’abord entre morosité, minimalisme et absence de couleurs pour peu à peu se transformer en un véritable accessoire féminin. En fait, la chaussure féminine est tout simplement à l’image de la femme de l’époque qui, peu à peu, voit son rôle dans la société s’affirmer, son indépendance se solidifier, notamment grâce aux métiers qu’elle a exercé pendant la guerre. Ainsi, on voit dans les années 1940 l’apparition de la sandale plate-forme au talon particulièrement épais et haut comme si les femmes voulaient mimer dans leur souliers leur désir de prendre de la hauteur dans la société.

1950 célèbre Marylin Monroe, les pin-ups, les mannequins de chez Vogue qui dictent la mode, autant de modèles féminins et voluptueux qui affichent ce que les femmes veulent être : des êtres féminins, libres et désirables. La carrière de Germain épouse cette évolution de la femme et s’en nourrit. En créant des collections plus sulfureuses, les Pandore, Germain devient celui qui comprend les femmes mieux que personne, les libèrent et les subliment grâce à des souliers qui sont le fruit de sa passion et du désir de ses clientes.

Le secret: 

Difficile à croire, mais tous les personnages principaux du tome 3 en ont un…Quel meilleur temps que celui de la guerre pour s’adonner au mensonge et du secret. On est loin des siens, les circonstances sont uniques, exceptionnelles, et la solitude ainsi que l’instinct de survie nous rendent fragiles et désespérés. Bien des mystères et des secrets sont encore de nos jours révélés lorsqu’il s’agit de la Seconde guerre mondiale: c’était donc pour moi l’environnement idéal pour faire évoluer un homme comme Germain qui a le culte du secret. Amour secrètes, identités secrètes, projets secrets et ambitions cachées, Germain regorge de surprises et, forcément, de drames.  Baiser volé amours interdits

Le troisième volet de la saga des Crèvecoeur pose en fait la question de la nécessité de révéler un secret. Plusieurs des histoires d’amour de ce tome sont des histoires qui ont existé et trouvé leur force dans le secret et le mensonge. Même si ces histoires d’amour doivent sortir au grand jour pour pouvoir exister, c’est dans l’ombre qu’elles puisent leur force de destruction et leur dimension passionnelle. Une fois ces amours coupables révélés, ils se teintent immédiatement de culpabilité et de regret. Le secret se nourrit du mensonge, de l’ombre et du silence et le partager soulage de son poids mais finalement, et presque tragiquement, il perd de cette poésie qui finalement nous fascine tous. Les amours secrètes d’Édith en sont d’ailleurs un bel exemple…

L’amour:

Dans ce 3ème volet, l’amour est au coeur des préoccupations de bien des personnages. Germain va d’ailleurs se retrouver au coeur d’un triangle amoureux qu’il est le premier à condamner et dont l’histoire aura bien des conséquences sur son avenir. On y croisera donc l’amour du travail bien fait, l’amour que l’on s’interdit d’avoir, l’amour au delà des cultures et des âges, l’amour auquel on ne survit pas, l’amour filial qui sauve des vies et l’amour qui ressurgit du passé parce qu’il est empreint de bien trop de regrets. Que de baisers échangés et volés dans ce troisième épisode des Crèvecoeur, où les personnages font tout pour vivre et survivre aux drames qui les entoure, au nom de l’amour !

LES ÉPISODES HISTORIQUES :

Drancy et La Rafle du Vel d’Hiv :

Comme avec les volets précédents, j’ai inclus dans la fiction des épisodes historiques réels. Drancy existe véritablement et, lors de la 2ème guerre mondiale, la petite ville industrielle aux portes de Paris a été utilisée par l’armée allemande pour mettre en place la campagne d’extermination des Juifs. C’est là que les Allemands créent un camp d’internement qui, pendant trois ans, va servir de centre de tri et d’extermination pour 67 000 Juifs. Drancy fut d’ailleurs surnommée l’antichambre de la mort puisque c’était là où la plupart des Juifs passaient avant d’être envoyés dans des camps d’extermination.

L’un des épisodes les plus marquants de cette chasse honteuse fut bien entendu La Rafle du Vél D’Hiv, en juillet 1942, épisode auquel j’ai consacré un texte tout particulier cette année (voir le lien ci-dessous). Germain va se retrouver indirectement au coeur de cette rafle et il devra faire face à sa propre conscience lorsque le destin lui donnera l’opportunité de devenir un héros. Mais de ce genre d’héroïsme, Germain ne veut pas…

https://antoniamedeiros.com/2015/04/02/lhistoire-dans-la-saga-des-crevecoeur-la-rafle-du-vel-dhiv/

La Libération de Bayeux et le discours du Général de GaulleDe Gaulle

Bayeux fut une des premières villes de France a être libérée, quelques jours après le Débarquement qui eut lieu non loin de la ville sur les plages d’Omaha Beach. Grâce à un heureux concours de circonstances, la ville fut épargnée à temps des bombardements et elle conserve à ce jour le charme et la magie qu’elle avait autrefois. Là encore, Germain se retrouve au bon endroit, au bon moment. Le Général de Gaulle rend visite à Bayeux quelques jours plus tard et il prononce un discours sur la place de la Liberté dans lequel il souligne l’appartenance de la France aux pays alliés et sa foi en un vent de liberté. Germain est parmi la foule et ce qu’il voit autour de lui va changer sa vie et redonner un souffle nouveau à sa carrière. Il n’est pas le héros de la guerre, mais bel et bien le héros de ces dames.

LES CRÈVECOEUR: UN TOME 4 ?

La saga des Crèvecoeur se compose en effet de quatre tomes. Le dernier volet s’intitulera Raphaël et viendra clore le destin de la vie de Germain et de sa famille à travers une belle histoire d’amour. Promis, juré, tous les secrets seront révélés, toutes les boucles seront bouclées, vous retrouverez un personnage principal essentiel, et vous comprendrez enfin pourquoi Germain fut recouvert par le soulier unique de centaines de femmes. Qu’ont-elles fait de l’autre chaussure ? Ça, c’est mon secret jusqu’en 2016…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: