Petite histoire du talon aiguille : la chopine ou l’allure du pouvoir

Cette semaine, j’ai décidé de vous emmener faire un petit tour du côté de l’histoire du talon aiguille, une chaussure qui continue de susciter bien du rêve et de la controverse. Qu’est-ce que le talon aiguille ? Avant toute chose un objet qui servait à donner de la hauteur au moyen d’un talon surélevé. En les portant, on s’éloignait ainsi du sol et de trivial, pour s’élever et dominer les autres, physiquement et symboliquement.

Capture d’écran 2018-05-22 à 11.32.26

Les chopines en 1600, ancêtres du talon aiguille(V& A Museum)

On croit souvent à tort que le talon aiguille est né dans les années 50 et 60, où il connaît effectivement sa grande période de gloire et où il est symbole de féminité et de libération. En réalité, son ancêtre est la chopine, une chaussure à semelle compensée, un peu semblable au sabot, qui existait déjà chez les égyptiens, les romains et les grecs. Chez ces derniers, au théâtre, elles étaient utilisés pour ridiculiser les hommes dans l’histoire. Affublés de ces chaussures trop hautes et trop féminines, les personnages faisaient ainsi rire toute la foule. Mais le premier objectif des chopines et de donner de la hauteur. Ainsi, les courtisanes n’avaient pas à salir leurs jolies robes en marchant.

Capture d’écran 2018-05-22 à 11.40.03

Les chopines en Orient, symbole de grandeur et de pureté

Mais c’est au 16è siècle, à Venise, que les italiens lancent la grande mode des plateformes en proposant des modèles pouvant atteindre jusqu’à 54 cm! Faites sur une base de bois et recouvertes souvent de soies brodées ou de tissus riches ornés de pierres précieuses, elles requièrent déjà tout un savoir-faire, tant dans leur fabrication que dans leur utilisation. Les femmes devaient ainsi minimiser les déplacements pour avoir l’air aussi dignes que possible et se déplacer avec de l’aide, comme le ferait toute dame importante.

Capture d’écran 2018-05-22 à 11.38.30

La folie des chopines à Venise au 16e

Rapidement, les chopines deviennent LA chaussure à la mode partout dans le monde et resteront à la mode jusqu’à la fin du 18è siècle. On la retrouve en Europe, mais aussi en Asie ou en Orient dans les harems et plus généralement dans la cour des rois et des aristocrates. Car l’ancêtre du talon aiguille se transforme rapidement en un outil symbolisant le pouvoir et devient non plus l’apanage des femmes, mais aussi, et surtout, celui des hommes. Catherine de Médicis ou Louis XIV lui-même furent victime de cette mode, optant pour un modèle au talon un peu plus bas, histoire de ne pas se ridiculiser devant la cour, mais suffisamment haut pour le rapprocher un peu plus du soleil et du divin…

Capture d’écran 2018-05-22 à 11.54.31

Louis XIV fashion victim

Comme bien des accessoires de mode, l’évolution de la chopine suit celle de l’Histoire et avec la chute de l’aristocratie et de la royauté, les chopines perdent peu à peu de leur pouvoir et de leur hauteur, pour laisser place à des chaussures plus plates. Elles deviendront alors symbole de vanité et de frivolité et donc, aux yeux de la société, l’apanage des femmes, suscitant parfois le mépris à l’égard de celles qui les portaient encore. La semelle compensée sera d’ailleurs diabolisée par certains dans les années qui suivirent, l’associant aux femmes de petite vertu.

Capture d’écran 2018-05-22 à 12.04.38

Les Chopines, autrefois et aujourd’hui, revues et corrigées par Iris Van Herpen

Il faudra donc attendre la fin de la 2è guerre mondiale pour voir arriver le grand retour du talon haut, sous la forme du talon aiguille. Rendez-vous demain pour la suite !

 

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: