Put on your red shoes

Tout comme la planète entière, je me suis réveillée ce matin en apprenant la mort de David Bowie. Surprise: Bowie est tout à fait le genre de personnage que l’on croit immortel, le genre d’artiste protéiforme tellement génial qu’il appartiendrait presque à la fiction plutôt qu’au monde réel.

Chez nous, Bowie est un membre à part entière de notre quotidien. On l’écoute souvent à la maison, mon mari, qui est un fan fini, s’évertue à penser  qu’il peut chanter Changes à cappella, ce qui est tout simplement effrayant, et ma fille, qui est en pleine découverte du rock, invente des chorégraphies à tour de bras, déguisée comme une adepte de Ziggy Stardust.

Pour moi, David Bowie évoque deux épisodes de ma vie. La première est un souvenir d’adolescence, celle d’une prof d’Anglais de lycée redoutée par tous et qui du haut de ses talons et de ses tailleurs moulants, m’avait fait découvrir le monde sensuel de David Bowie. Martine Piottin, prof inoubliable avec qui j’avais un lien tout particulier, et qui s’était mise en tête de me sauver du gouffre musical dans lequel j’étais empêtrée au nom de notre amour commun pour la langue anglaise. Thank God !

Bowie

La deuxième anecdote est bien sûr liée aux Crèvecoeur. Lors de l’écriture du tome 4, j’avais à construire une scène toute particulière où Germain danse avec une femme dont il est éperdument amoureux (je ne vous en dit pas plus) et à qui il tente à la fois de montrer son amour tout en cachant son mal-être profond. Je voulais que la scène soit sensuelle, dynamique et que les corps des deux personnages jouent à une sorte de cache-cache musical. Le jeune femme porte lors de cette scène une paire de chaussures rouges prêtée par Germain et qui est censée sceller leur amour. Quelle meilleure inspiration que ce titre inoubliable de David Bowie intitulée Let’s Dance ! et cette phrase mythique et de circonstance : Put on your red shoes and dance the blues, to the song playing on the radio… Je vous invite à découvrir cette scène dans le tome 4 des Crèvecoeur qui sortira probablement vers la fin 2016.

En attendant, voici un lien vers cette chanson que j’adore. Et dansons, avant qu’il ne soit trop tard…

https://www.youtube.com/watch?v=N4d7Wp9kKjA

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: